In Memoriam
Rolande Falcinelli

Dimanche 3O août à 16h :
Rencontre avec les artistes

Dimanche 3O août à 17h :
Concert

Pascale Mélis, Yves Castagnet et Philippe Brandeis, orgue
Elise Battais, flûte

Pascale Mélis
© DR
Yves Castagnet
© Petrus
Philippe Brandeis
© DR
Elise Battais
© DR

Compositrice inspirée, soliste internationale, brillante pédagogue, Rolande Falcinelli fut pour le moins une artiste singulière.

Et c’est une joyeuse bande de comparses qui l’ont tous côtoyée et bien connue, disciples ou partenaire de jeu, qui se réunissent ici pour commémorer le centième anniversaire de sa naissance.

Au programme, quelques-unes de ses œuvres emblématiques, dont l’une, dédiée à trois des interprètes du concert, traduit un portrait musical de chacun d’eux.
Si l’on veut se laisser surprendre par un langage hors des sentiers battus qui ne ressemble à aucun autre, si l’on veut découvrir un traitement de l’orgue inattendu, si l’on veut entendre un mariage original de la flûte traversière et de l’orgue, alors ce concert est pour vous !

Pascale mélis

Née en 1962, Pascale Mélis commence l’étude du piano à l’âge de six ans et découvre l’orgue à onze. Co-titulaire dès 1974 de l’orgue Cavaillé-Coll de l’église Saint Charles à Marseille, elle entre en 1975 au Conservatoire National de Région de cette ville dans la classe de Marie Louise Jaquet-Langlais. En 1979 une médaille d’or lui est décernée et elle remporte cette même année le Prix Bach et le deuxième prix au Concours International d’Orgue de Wiesbaden en Allemagne.

Poursuivant ses études à Paris avec Jean Langlais, elle entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans les classes d’orgue, d’harmonie, de contrepoint et de fugue, y bénéficiant de l’enseignement de professeurs tels que Rolande Falcinelli, Roger Boutry, Jean-Claude Henry et Michel Merlet.
Parallèlement elle suit des master classes avec Marie-Claire Alain, Lionel Rogg et Guy Bovet.

Elle obtient son premier poste de professeur d’orgue en 1988 au Conservatoire National de Région de Nantes, puis enseigne à partir de 2003 aux conservatoires de Courbevoie et de Saint Cloud en Ile de France.

Finaliste de plusieurs concours internationaux prestigieux (Chartres, Odense au Danemark, Wiesbaden en Allemagne), Pascale Mélis se produit en France, en Europe et outre-atlantique.

Elle est organiste à Saint Cloud depuis 1982, tribune illustrée par Charles Gounod, Henri Busser et Gaston Litaize. A son initiative et avec l’aide de l’association des Amis du Grand Orgue de St Cloud, le Cavaillé Coll de cette église qui avait subi de nombreuses tentatives de transformation a été totalement reconstruit et agrandi par Pascal Quoirin. Le nouvel instrument d’une cinquantaine de jeux, inauguré en 2006 permet d’aborder le très large répertoire de Pascale Mélis qui s’étend de la période médiévale à la période contemporaine. Elle y enregistre en première mondiale le Requiem de Gounod avec l’Orchestre Bernard Thomas,et la Maîtrise des Hauts de Seine – Chœur d’Enfants de l’Opéra National de Paris et le Requiem de Saint-Saëns avec le Madrigal de Paris.

Son intégrale haute en couleurs des quatre Suites de Noëls de C.B.Balbastre sur l’orgue historique de la Basilique St Nazaire-St Celse de Carcassonne est remarquée par la presse musicale et lui vaut d’être récompensée par cinq Diapasons.

Ses enregistrements sur Youtube du Fandango de Padre Soler, en compagnie d’Emmanuel Plard aux percussions, et du concerto pour quatre claviers de Bach-Vivaldi ont rencontré un vif succès, avec actuellement 600899 vues pour ce dernier

Yves Castagnet

 Né en 1964 à Paris, Yves Castagnet aborde la musique dès sa petite enfance par le piano, avant de découvrir l’orgue quelques années plus tard. Il fera ensuite ses études musicales au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, récompensées par plusieurs premiers prix, dont un premier prix d’orgue en 1985.

En 1988 il remporte le grand prix d’interprétation au concours international d’orgue de Chartres, ce qui lui vaut de commencer une carrière internationale de soliste.
C’est aussi en 1988 qu’il est nommé titulaire de l’orgue de chœur de la cathédrale Notre-Dame de Paris où il accompagne quotidiennement les offices chantés par la Maîtrise de la cathédrale. Depuis l’incendie du 15 avril 2019, il continue d’accompagner les liturgies quotidiennes de la cathédrale maintenant déployées en l’église Saint Germain l’Auxerrois.
À la fois récitaliste et continuiste, Yves Castagnet est très attaché à l’accompagnement des chanteurs. Il enseigne l’interprétation aux chanteurs du chœur d’adultes de la Maîtrise de Notre-Dame de Paris dont il accompagne régulièrement les productions, en concert comme en liturgie.

Plusieurs de ses enregistrements ont obtenu les plus hautes récompenses de la presse musicale.

Philippe Brandeis

Après des études classiques au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris récompensées par cinq prix dont le premier prix d’orgue, Philippe Brandeis est nommé sur concours en 1994 titulaire du grand-orgue Cavaillé-Coll du Sacré-Cœur de Montmartre à Paris puis quelques années plus tard, toujours sur concours, titulaire du grand-orgue de la cathédrale Saint-Louis des Invalides à Paris.

Il est également directeur des études musicales et de la recherche au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris et professeur d’orgue au Conservatoire à rayonnement régional de Cergy-Pontoise.

Parallèlement, Philippe Brandeis mène une intense activité de concertiste et se produit aussi bien en France qu’à l’étranger, notamment en Angleterre, Allemagne, Autriche, Chine, Hollande, Italie, Lettonie, Luxembourg, République tchèque, Suisse, Russie… Il fut notamment invité par l’Orchestre de Paris à tenir la partie d’orgue du Requiem de Fauré lors de l’inauguration de la grande salle de la Philharmonie de Paris réalisée par l’architecte Jean Nouvel.

Philippe Brandeis a enregistré plusieurs disques, en particulier au grand orgue des Invalides à Paris et sur l’orgue du Grand-Bornand (Haute-Savoie), dont une sélection internationale d’œuvres pour orgue écrites pendant la Grande Guerre parue dans le cadre des commémorations du centenaire du conflit 1914-1918 ; chacun de ces CDs a été favorablement salué par la presse spécialisée en Europe et outre-Atlantique.

Elise Battais

Premier prix de flûte traversière du Conservatoire Royal de Bruxelles, médaille d’or du Conservatoire à rayonnement régional de Douai, premier prix d’excellence (avec mention spéciale du jury) du Conservatoire à rayonnement départemental de Créteil, Elise Battais mène aujourd’hui une double activité d’instrumentiste et de pédagogue.

Elle donne de nombreux concerts aussi bien en France qu’à l’étranger (Allemagne, Ecosse, Turquie, Grèce, Canada…) accompagnée tantôt par le piano, la guitare, la harpe, l’orgue, l’orchestre ou intégrée dans un ensemble de flûtes.

Son répertoire éclectique ne néglige aucun aspect de l’instrument et laisse une large place à la musique contemporaine. Elle a enregistré pour BNL la partie de flûte solo de l’oratorio “les Complies” de Joachim Havard de la Montagne sous la direction du compositeur, enregistrement qui obtint le grand prix du disque, et pour le label Hortus un disque d’œuvres pour flûte seule et flûte et orgue de Rolande Falcinelli.

Elle est aussi soliste sur flûte traditionnelle en bambou de l’ensemble de musique du Vietnam Phuong Ca avec lequel elle se produit dans divers festivals de musiques du monde, en France et à l’étranger (Norvège, Pologne…).

Après une première initiative de concert Musique et poésie, Elise Battais a conçu et réalisé un programme musical et poétique intitulé « accords et décors » autour des différents courants esthétiques du début du XXe siècle (Symbolisme, Dadaïsme et surréalisme).

Elise Battais est professeur au Conservatoire d’Antony.

du 23 août
au O6 septembre

Cathédrale de Monaco

Entrée Libre
Tél. : +377 98 98 83 03