Dimanche 6 septembre à 16h :
Conférence Claude Passet

“L’orgue à Monaco, XVIe – XXIe siècles”

Claude Passet
© DR

L’orgue, comme instrument de la liturgie, n’est documenté à Monaco qu’à partir du règne d’Honoré II, prince « par la grâce de Dieu », qui fit appel au facteur d’orgues Gio Oltrachino, lequel exerçait son art en Ligurie. Il lui commanda trois instruments dont seul subsiste le buffet de l’orgue de l’ancienne église Saint-Nicolas, daté de 1639, aujourd’hui à Saint-Charles. Le grand orgue Oltrachino joua jusque vers les années 1850.

Puis, grâce au prince Charles III (1856-1889), de nouveaux instruments résonnèrent sous les voûtes des églises. Depuis lors, les princes et notamment LL.AA.SS. les princes Rainier III et Albert II, ont veillé à l’entretien de ces orgues et passé de nouvelles commandes d’instruments neufs, sortis de manufactures renommées : Mader, Joseph Merklin, Cavaillé-Coll Mutin, Charles Michel-Merklin, et plus récemment Tamburini, Boisseau, Thomas, Francesco Zanin, Brondino Vegezzi-Bossi, etc.

Depuis 1639, près de quarante instruments ont été installés à Monaco, tant dans les édifices des cultes catholique, anglican et réformé, qu’à l’Académie de Musique et la salle Garnier, de même chez des particuliers.

Actuellement quatorze orgues sont en service en principauté. Leur facture classique, baroque, romantique, symphonique, permet d’interpréter le vaste répertoire de musique pour orgue, de Buxtehude et Bach à Messiaen.

Des concerts, par des organistes de renom, sont donnés régulièrement sur ces instruments, notamment en été, lors du Festival International d’orgue organisé par la Direction des Affaires Culturelles, à la cathédrale sur l’orgue Thomas d’esthétique très contemporaine (2011), et en automne-hiver, par l’association In Tempore Organi, sur le Francesco Zanin de Sainte Dévote (2013). Bientôt résonnera aussi le Brondino Vegezzi-Bossi du Sacré-Coeur (2020).

Claude Passet

Claude Passet est né à Monaco en 1946. Après ses Humanités, études supérieures à Paris puis à Rome (Université et Pontificia Universitas Lateranensis), laurea magistrale, suivie en 1977 de sa thèse en sciences religieuses, études complétées par une spécialisation en paléographie et archéologie. L’auteur monégasque est membre du Comité des Annales Monégasques, revue des Archives du Palais Princier de Monaco, depuis leur création en 1977. Il a collaboré et collabore à des programmes de sensibilisation au patrimoine, à des projets culturels nationaux et transfrontaliers auprès d’universités (La Sorbonne Paris I, Lille, Louvain, Montpellier), d’Instituts scientifiques, d’organisations gouvernementales (Istituto Italiano dei Castelli à Rome, Conseil de la Coopération Culturelle Européenne, Conseil de l’Europe, Centre d’Histoire de la Sécurité Sociale, Direction des Affaires Culturelles de Monaco, Académie internationale des Langues Dialectales à Monaco). Missions en qualité de consultant pour divers organismes. L’auteur participe aussi activement dans le domaine culturel par des conférences ou au sein d’associations culturelles dont il est président ou administrateur. Grand amateur de musique et d’orgue, Claude Passet, comme historien, est co-auteur avec Silvano Rodi, organiste et spécialiste de la manufacture d’orgues historiques, d’un ouvrage technique sur les orgues et organistes de Monaco, du XVIIème siècle à nos jours (ouvrage à paraître en 2020).

Claude Passet est Chevalier de l’Ordre de Saint-Charles, chevalier de l’Ordre de Grimaldi et officier de l’Ordre du Mérite Culturel.

du 23 août
au O6 septembre

Cathédrale de Monaco

Entrée Libre
Tél. : +377 98 98 83 03