Dimanche 6 septembre à 17h :
Ciné-Concert

Metropolis
Fritz Lang, 1927

Jean-Baptiste Dupont, improvisation à l’orgue

Metropolis
Jean-Baptiste Dupont
© Laurent Belet

Metropolis, film de Fritz Lang, 1927

(Version restaurée 2010) Film de science-fiction
Distribution :Brigitte Helm (Maria et le robot), Alfred Abel (Joh Fredersen), Gustav Fröhlich (Freder), Rudolf Klein-Rogge (Rotwang).
Scénario : Thea von Harbou
Photographie : Karl Freund, Gunther Rittau
Décor : Otto Hunte, Karl Vollbecht, Erich Kettelhut
Musique : K. Eifers, Gottfried Huppertz (version 1984 : Giorgio Moroder)

Metropolis est une mégalopole futuriste, organisée selon un système de castes. Les ouvriers travaillent dans la ville basse, manipulant des machines nuit et jour, dans le seul but d’assurer le bonheur de la ville haute. Un savant fou met au point un androïde à l’apparence féminine, qui exhortera les ouvriers à se rebeller contre le maître de la cité. Lutte des classes et métaphysique sont au rendez-vous d’un chef-d’œuvre absolu.

Jean-Baptiste Dupont

Depuis le début de sa carrière internationale de concertiste, Jean-Baptiste Dupont a donné quelques 500 récitals dans plusieurs pays d’Europe, aux USA et en Russie, dans des lieux prestigieux et festivals, interprète d’un large répertoire allant de la Renaissance à notre époque, mais il est aussi considéré comme l’un des improvisateurs les plus doués de sa génération.

Il a enregistré une quinzaine de disques consacrés à l’intégrale de l’œuvre d’orgue de Max Reger (en cours), à l’improvisation et à Widor pour les éditions Hortus et le label Audite.
Il étudie successivement à l’Institut de Musique Sacrée, au conservatoire puis dans le Centre d’études supérieures de musique de Toulouse. Il a été finaliste dans un nombre important de concours internationaux tant en improvisation qu’en interprétation, notamment : Ier prix du concours international d’improvisation de St. Albans (Angleterre, juillet 2009), 3e prix du concours international d’interprétation de Toulouse (octobre 2008), concours international d’interprétation de Kaliningrad, Russie, en 2009 (2e prix, prix du public, prix du gouverneur…).

Il est, en outre, lauréat du prix François Vidal (ville de Toulouse) et des prix des fondations Glinka et De Boni Arte (Moscou).

Il a été nommé sur concours titulaire des grandes orgues de la cathédrale de Bordeaux en 2012.

Il cofonde l’association Cathedra en 2014 et en assure la direction artistique jusqu’en 2018.

du 23 août
au O6 septembre

Cathédrale de Monaco

Entrée Libre
Tél. : +377 98 98 83 03