Dimanche 25 juillet à 17h – Cathédrale :
Pierre-Yves Fleury, orgue et Caroline Michel, chant

“La Quête”

Caroline Michel
© Michaud
Pierre Yves Fleury
© DR

Partie I
Gabriel Pierné : Prélude (orgue)
Arthur Honegger : Mimaamaquim (Des profondeurs de l’abîme)
Léo Ferré : Avec le temps
Charles Aznavour : La Mamma
Camille Saint-Saëns : Aquarium (ext. du Carnaval des animaux)
Camille Saint-Saëns : Litanies de la Sainte Vierge
Gabriel Fauré : Sicilienne (orgue, transcription, Louis Robilliard)
Ernest Chausson : Notre Père
Gabriel Fauré : En prière

Partie II
Jean Alain : Litanies (orgue)
Jean Alain : Ave Maria
Louis Vierne : Au Soir (ext. de Les Angelus)
Camille Saint-Saëns : Ave Maria
Jacques Brel : Les Cœurs tendres
Camille Saint-Saëns : Le Cygne (ext. du Carnaval des animaux)
César Franck : Panis Angelicus
Jacques Brel : La Quête

Pierre-Yves Fleury (orgue) et Caroline Michel (chant)

Caroline Michel a fait son immersion dans la musique par l’apprentissage du violon et du chant choral. Lors de ses études au Conservatoire de Strasbourg, sa curiosité la mène à effectuer une année d’échange aux Etats-Unis à la Setnor School of Music of Syracuse University (NY) où elle étudie durant un an dans la classe de Janet Brown.

Elle rentre en 2011 à Strasbourg où elle achève avec distinction ses études au Conservatoire en 2012, dans la classe de chant de Marie-Madeleine Koebelé.

Elle part poursuivre ses études à l’Ecole Supérieure de Musique de Dijon. Agnès Mellon, Jean-Paul Fouchécourt et Valérie Philippin y sont ses professeurs. En 2015, elle achève sa formation en obtenant son DNSPM et son DE de chant.

Depuis, elle se produit régulièrement dans des cadres prestigieux comme la Philharmonie de Paris, le Festival de Saint-Denis ou encore le Festival Berlioz, avec des ensembles tels que les Eléments (Joël Suhubiette) ou La Tempête (Simon-Pierre Bestion).

À la scène elle travaille régulièrement avec la compagnie Le Théâtre de la Clairière et dernièrement, avec Les Frivolités Parisiennes, au Théâtre Impérial de Compiègne ou à l’Athénée théâtre Louis Jouvet.

Pierre-Yves Fleury a étudié l’orgue avec Michel Chapuis, Norbert Petry, Susan Landale et Louis Robilliard aux Conservatoires de Besançon, Rueil-Malmaison et Lyon. Il y obtient plusieurs premiers prix, en orgue, écriture, formation musicale et analyse. En juin 2000, il obtient au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon le Diplôme National d’Etudes Supérieures de Musique, mention très bien, dans la classe d’orgue de Jean Boyer et Liesbeth Schlumberger. Il est titulaire d’une Maîtrise de Musicologie, mention très bien, à Paris-IV Sorbonne et d’un premier prix d’analyse au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

En juin 2002, il obtient le C.A. de professeur d’orgue. PEA d’orgue et PEA de culture musicale, il occupe entre 2003 et 2012 plusieurs postes d’enseignement : au CNR de Lyon pour l’orgue, l’improvisation et la musique de chambre ; aux CRD de Mâcon et Bourgoin-Jallieu pour l’orgue et l’Analyse ; à l’IMSL de Lyon pour l’improvisation; à l’Université de Franche-Comté pour l’Histoire de la Musique et l’Analyse. Il travaille également en collaboration avec l’Auditorium Maurice Ravel de Lyon de 2000 à 2009. Il est depuis 2012, professeur d’orgue au CRR du Grand Besançon.

En octobre 2005, il crée avec quelques organistes lyonnais, le festival « Orgue en Jeu », présidée par Louis Robilliard, et codirige avec Olivier Camelin le 1er Concours International d’Orgue de Lyon (avril 2009). En 2009, il crée le festival « Orgue en Ville » à Besançon.

Organiste de la Basilique de Fourvière de Lyon de 2001 à 2011, il est actuellement organiste à Ollon-Villars et mène une activité de concertiste en France et à l’Étranger.

du 27 juin
au 15 août 2021

Cathédrale de Monaco

Entrée Libre