L’HOMME QUI RIT

DIMANCHE 19 JUIN • 17H

PAUL LENI (1928)

CINÉ-CONCERT

D’après le roman de Victor Hugo
Thierry Escaich, improvisations et accompagnement
musical à l’orgue

Synopsis :

En Angleterre, à la fin du XVIIe siècle, le roi Jacques se débarrasse de son ennemi, le Lord Clancharlie, et vend son jeune fils, Gwynplaine, aux trafiquants d’enfants qui le défigurent. Le garçon s’enfuit et sauve du froid un bébé aveugle, Dea.

Tous les deux sont recueillis par Ursus, un forain. Gwynplaine, baptisé « L’Homme qui rit », devient un célèbre comédien
ambulant. Le bouffon Barkilphedro découvre son ascendance noble et la dévoile à la reine Anne, qui a succédé au roi
Jacques.

Titre original : The man who laughs
États-Unis – Durée : 116 min
Interprètes : Mary Philbin – Dea, Conrad Veidt – Gwynplaine,
Olga Baclanova – La Duchesse Josiane, Julius Molnar Jr. – Gwynplaine enfant

© MaryX Distribution

© Guy Vivien

THIERRY ESCAICH

Compositeur, organiste et improvisateur, Thierry Escaich mêle dans ses concerts création, improvisation et interprétation dans les combinaisons les plus diverses.

Son oeuvre comporte une centaine de pièces. Les pièces de Thierry Escaich sont inscrites au répertoire des plus grands orchestres aussi bien en Europe qu’aux États-Unis, et à celui de musiciens tels que Lisa Batiashvili et François Leleux, Valery Gergiev, Paavo Järvi, Alan Gilbert, Alain Altinoglu, Louis Langrée, Renaud et Gautier Capuçon, Emmanuelle Bertrand et Paul Meyer.

Thierry Escaich a été compositeur en résidence à l’Orchestre national de Lyon, à l’Orchestre national de Lille et à l’Orchestre de chambre de Paris et a reçu quatre Victoires de la musique (2003, 2006, 2011 et 2017).

Il enseigne depuis 1992 l’improvisation et l’écriture au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP), où il a remporté lui-même huit premiers prix.

En 2013, il a été élu à l’Académie des beaux-arts de l’Institut de France.

En 2018, il a été le compositeur à l’honneur du festival Présences de Radio
France, à Paris.

La carrière de compositeur de Thierry Escaich est étroitement liée à celle d’organiste, à l’instar de Maurice Duruflé – auquel il a succédé comme organiste titulaire de Saint-Étienne-du-Mont à Paris. Il est aujourd’hui l’un des principaux ambassadeurs de la grande école française d’improvisation. Sa passion pour le cinéma l’amène à improviser
régulièrement au piano comme à l’orgue sur des films muets. Parmi les événements marquants de sa saison 2020/2021, citons entre autres nombreux récitals donnés à l’étranger, sa résidence d’organiste auprès de la Philharmonie de Dresde. Deux de ses oeuvres ont connu leur création mondiale : l’opéra de chambre Point d’orgue au Théâtre des Champs-Élysées et le Concerto pour flûte par l’Orchestre philharmonique de Rotterdam et Joséphine Olech.

Sa discographie est abondante et largement récompensée. Citons notamment : son disque Baroque Song, enregistré par l’Orchestre de l’Opéra de Lyon, le CD Les Nuits hallucinées ou La création mondiale de Claude à l’Opéra de Lyon, publiée en DVD.